Becouze vous informe Publié le 23 avril 2021

Déclaration des revenus pour 2020 : quelles nouveautés cette année ?

La campagne déclarative des revenus de 2020 s’est ouverte le 8 avril dernier. Tour d’horizon des principales nouveautés.

L’administration a dévoilé le calendrier de la campagne déclarative des revenus de 2020 (voir notre actualité du 8 avril 2021). Ainsi, le service de déclaration en ligne s’est ouvert le 8 avril 2021 sur le site

impots.gouv.fr
. Seuls les contribuables qui n’ont pas déclaré en ligne en 2019 et 2020 recevront les formulaires sous format papier.

Nous faisons état ci-après des principales nouveautés concernant l’imposition des revenus de 2020.

Formulaires

– L’application mobile
Impots.gouv permet aux usagers éligibles à la déclaration automatique de vérifier les informations déjà connues de l’administration fiscale pour 2020.

– Les comptes bancaires ou d’actifs numériques ouverts ou utilisés à l’étranger ainsi que les contrats d’assurance-vie souscrits à l’étranger doivent désormais être déclarés sur un imprimé 3916-3916 bis.
Par tolérance, une déclaration sur papier libre est encore possible en 2020.

– Les revenus servant de base au calcul des prélèvements sociaux des travailleurs indépendants
sont collectés directement à partir de la déclaration d’ensemble 2042. Celle-ci remplace
la déclaration sociale des indépendants (DSI
) qui était effectuée sur net-entreprises.fr.

Modalités et délais de la déclaration

– Le montant et la nature des transactions effectuées via des plateformes Internet
sont mentionnées dans le parcours du déclarant.

Traitements et salaires

– Les indemnités de télétravail
sont exonérées d’impôt sur le revenu.

– Les dispositifs d’étalement sur quatre ans de l’imposition de l’indemnité de départ à la retraite
et de fractionnement de l’imposition de l’indemnité compensatrice de préavis
en cas de licenciement sont supprimés.

– Le plafond d’exonération des rémunérations versées à raison des heures supplémentaires
est porté de 5 000 € à 7 500 € pour les heures effectuées entre le 16 mars et le 10 juillet 2020.

– L’exonération de la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat (dite prime « Pepa »
) a été reconduite en 2020.

– La prime « Covid »
versée aux agents de la fonction publique ou aux salariés des établissements privés de santé est, sous certaines conditions, exonérée dans la limite de 1 500 €.

– La prise en charge par les employeurs des frais de transport dans le cadre du forfait mobilités durables
est exonérée à hauteur de 400 €.

Pensions, retraites et rentes

– Les sommes issues du déblocage anticipé de l’épargne retraite des indépendants
est exonérée dans la limite de 2 000 €.

Revenus de capitaux mobiliers

– Les produits des bons ou contrats de capitalisation et contrats d’assurance-vie souscrits avant le 1er janvier 1983
se rattachant à des primes versées depuis le 10 octobre 2019 sont imposés selon les règles applicables aux produits des bons ou contrats de plus de huit ans attachés aux primes versées depuis le 27 septembre 2017.

– En cas de sortie en capital d’un plan d’épargne retraite
(PER), la part du capital correspondant aux produits
accumulés pendant la durée du plan est soumise au prélèvement forfaitaire unique (PFU) sauf option pour le barème progressif.

– A compter de cette année, la case relative à l’option pour le barème progressif
est déjà cochée si cette option a été exercée pour l’imposition des revenus de l’année précédente.

Revenus fonciers

– Certains abandons de loyers
consentis à des entreprises dans le cadre de l’épidémie de Covid-19
ne sont pas imposables.

Revenus et plus-values des professions non salariées

– La majoration de la base d’imposition en cas de non adhésion à un organisme agréé
est réduite à 20 % pour 2020.

– Le contribuable affilié au régime général de sécurité sociale en tant que travailleur indépendant
doit déclarer les éléments nécessaires au calcul de ses cotisations et contributions sociales personnelles
dans sa déclaration n° 2042 C PRO en ligne, celle-ci intégrant l’ancienne déclaration sociale des indépendants. Faute d’indiquer ces éléments dans sa déclaration fiscale, l’intéressé doit les déclarer directement auprès des organismes sociaux.

– Les travailleurs indépendants remplissant les conditions pour bénéficier des dispositifs de réduction exceptionnelle
de cotisations sociales Covid
doivent procéder à une déclaration d’éligibilité.

Charges ouvrant droit à réduction ou crédit d’impôt

– Au titre de 2020, le crédit d’impôt transition énergétique (Cite)
s’applique aux seuls propriétaire
s de leur habitation principale disposant de revenus intermédiaires. Il prend la forme d’un montant forfaitaire
par type de dépense éligible et non plus, comme auparavant, celle d’un pourcentage de cette dépense. Toutefois, à titre transitoire
et sous certaines conditions, les dépenses éligibles effectuées en 2020 peuvent ouvrir droit au Cite liquidé selon les règles en vigueur pour le calcul de l’impôt sur les revenus de 2019 si celles-ci s’avèrent plus favorables.

– Les souscriptions au capital de sociétés foncières solidaires
exerçant leur activité dans le logement social ou à vocation agricole ouvrent droit à une nouvelle réduction d’impôt. Les versements effectués en 2020 sont pris en compte au taux de 25 %, dans la limite de 50 000 € ou 100 000 € selon la situation de famille.

– Le taux de la réduction d’impôt au titre de la souscription au capital de PME ou de parts de FCPI ou de FIP
(réduction d’impôt « Madelin ») est porté de 18 % à 25 % pour les versements effectués du 10 août au 31 décembre 2020. En revanche, le taux de la réduction d’impôt pour la souscription de parts de FIP Corse ou Outre-mer est ramené de 38 % à 30 % pour les versements effectués à compter du 10 août 2020.

– Les investissements Pinel
réalisés en Bretagne
à compter du 1er avril 2020 ouvrent droit à réduction d’impôt selon des modalités spécifiques.

– En cas de prestation compensatoire mixte,
les versements en capital effectués dans les douze mois du jugement ou de la convention de divorce ouvrent droit à réduction d’impôt.

– Le régime du mécénat d’entreprise
est une nouvelle fois aménagé.

– Les PME peuvent bénéficier d’un crédit d’impôt au titre de la rénovation énergétique
de leurs locaux.

– Un crédit d’impôt est instauré pour les bailleurs qui consentent un abandon de loyer
au titre de novembre 2020.

Charges déductibles

– La contribution aux charges du mariage
est désormais déductible du revenu imposable de l’époux qui la verse, même lorsque son montant n’est pas fixé ou homologué par le juge.

© Copyright Editions Francis Lefebvre